Introduction

La presse écrite est aujourd’hui un des produits les plus répandue de la société industrielle,  touchant l’ensemble de la population mondiale : c’est la lecture quasi-quotidienne des actualités proches et lointaines qui est « consommée » par des millions de personnes.
Le terme « presse » vient du latin « pressus » qui signifie pressé, comprimé. La « presse écrite » tire ainsi son origine de l'utilisation de l'imprimerie où l'on pressait les feuilles de papier pour les imprimer. Elle désigne alors tous les moyens de diffusion écrite de l'information. On distingue la presse quotidienne et hebdomadaire (à laquelle nous nous attacherons plus particulièrement dans notre exposé) de la presse magazines en général plus ciblée et souvent plus luxueuse.

Du XIXème siècle à la moitié du XXème siècle, la presse écrite connaît une croissance et un essor considérable, avant que peu à peu la radio et  la télévision prennent place sur le marché de l'information. A partir des années 80, internet fait lentement son apparition, et dès les années 90 son accès au grand public s'élargit de manière fulgurante. Il semblerait que depuis ces années-là,  le développement de la presse écrite se soit fortement ralenti. Nous nous interrogerons alors, dans le cadre des TPE, sur la place qu'occupe internet dans le déclin de la presse écrite.

Tout d’abord, nous rappellerons l'histoire et l'évolution de la presse écrite, puis nous exposerons les différentes causes possibles provoquant son déclin, et enfin nous poserons la question des moyens de survie de la presse écrite pour l’avenir.

des-presse-e1355253030210.jpg

×